Montréal Auto Financement
Demandez un de nos spécialistes en Financement auto!
Accueil > Nouvelles > Article

L'essai de la semaine : Chevrolet Traverse RS 2022

2022-05-16

55299

Le Chevrolet Traverse occupe une position assez délicate et importante dans la gamme de Chevrolet et même de la famille General Motors au complet, car avant même de penser à la compétition, ce dernier doit trouver sa place tout en s'assurant d'en offrir assez pour ne pas être surpassé par certains modèles et assez pour ne pas surpasser d'autres modèles. Toutefois, je vous rassure sur le fait que le constructeur américain a fait de l'excellent travail pour que le Traverse évolue avec un excellent rapport qualité/prix.

 

Il ne faut pas oublier que le Tahoe, l'Equinox et le Blazer ne sont pas les seuls modèles avec lesquelles le Traverse doit composer. Ce dernier est aussi très proche du GMC Acadia et du Cadillac XT6. Néanmoins, c'est une stratégie que General Motors opère depuis de nombreuses années et ce dernier le fait avec brio de sorte que la majorité des gens pourrait conduire le Traverse et ses deux proches cousins sans jamais se rendre compote que ces derniers partagent de nombreux éléments. Ainsi, ça vous donne la possibilité de choisir entre trois modèles avec une finition et une fourchette de prix différente, ce que vous ne retrouverez certainement pas chez la compétition. Maintenant, parlons plus spécifiquement du modèle que j'avais à l'essai cette semaine, soit le Chevrolet Traverse 2022 dans sa version RS.

 

Design

 

En termes de design, le Chevrolet Traverse est plus proche de l'Equinox que du Tahoe en offrant plus de formes, ce qui n'est pas forcément atypique pour un modèle de sa catégorie. En revanche, c'est ce qui lui permet d'avoir du caractère bien au-delà de ses dimensions et ce qui en résulte, c'est un véhicule d'une grande élégance. Certes, le design est une question de goût et ça peut être très subjectif, mais je peux vous dire par expérience que le Chevrolet Traverse est un modèle qui a été bien dessiné.

 

Habitacle et technologies

 

Le design de la planche de bord est symétrique et pour un perfectionniste avec un TOC sévère c'est quelque chose d'important pour moi. La seule chose qui m'a un peu déçu, c'est l'éclairage ambiant un peu trop sobre et discret. En revanche, le constructeur américain se rattrape au niveau de la finition intérieure qui est de bonne qualité. Le volant offre une bonne prise en main et on sent que l'assemblage est minutieux et robuste.

 

Au niveau des technologies, General Motors a un réel talent pour intégrer un maximum de gadgets sans vous donner l'impression que vous êtes submergé pour autant et c'est quelque chose que le constructeur américain fait avec beaucoup d'aisance en prime. Si on veut utiliser le régulateur de vitesse adaptatif, les boutons sont clairs et simples à comprendre. Pour ce qui est du système en lui-même, ce dernier est très efficace et offre une réaction en douceur, ce que j'apprécie fortement, car certains véhicules proposent des systèmes beaucoup trop agressifs.

 

Une seule motorisation

 

Il n'y a qu'une seule option sur le plan mécanique pour le Chevrolet Traverse 2022 et il s'agit d'un V6 de 3.6 litres qui affiche une puissance de 310 chevaux et 266 livres-pied de couple. Le tout est jumelé à une boîte automatique à 9 rapports et un rouage intégral de série.

 

Là où le Chevrolet Traverse 2022 m'a positivement surpris, c'est au niveau de la consommation de carburant. General Motors annonce une consommation moyenne de 13.6L/100km en ville et 9.6L/100km sur autoroute. J'ai parcouru environ 900 kilomètres avec le véhicule en une semaine avec 80% d'autoroute et 20% de ville. J'ai maintenu une consommation moyenne de 9.4 L/100km sans particulièrement faire attention. Si on considère que le véhicule sera légèrement plus gourmand l'hiver, je crois que les chiffres de General Motors sont très réalistes et peut-être même surestimés.

 

En ce qui concerne mon expérience de conduite, j'ai particulièrement apprécié le comportement routier du véhicule qui est très prévisible et surtout la manière dont la suspension se comporte. Cette dernière n'a pas trop rigide, mais elle n'en demeure pas moins très stable. La conduite du Chevrolet Traverse est proche de celle d'une camionnette et c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu. Le véhicule est bien insonorisé, ce qui rend sa conduite encore plus confortable. Même si ne n'ai eu le véhicule que pour une semaine, je peux vous dire que son comportement routier est sain sur de nombreuses surfaces. Son rouage intégral travaille très bien en dehors des sentiers battus et j'ai pu le conduire à traverse une pluie torrentielle sans inquiétude. À aucun moment je n'ai senti que le véhicule était au seuil de ses limites.

 

Les éléments à améliorer

 

Le Chevrolet Traverse 2022 n'a pas de problèmes majeurs, mais il y a quelques éléments qui pourraient être améliorés, c'est certain. Pour ma part, j'ai trouvé l'assise un peu trop courte ce qui me causait un léger inconfort aux jambes. De plus, la conduite est assez lourde ce qui n'est pas tant un problème pour moi, mais ça peut devenir fatigant après plusieurs heures de conduite et on sent bien que le véhicule est lourd aussi. Finalement, pour un véhicule aussi familial, il manque quelques caractéristiques au niveau des places arrière. Par exemple, j'aurai apprécié y voir davantage de porte-gobelets.

 

Les points forts

 

C'est un véhicule extrêmement logeable et très confortable dans son ensemble. Les technologies qu'il propose sont intuitives, mais ça, c'est typique à la majorité des produits General Motors. C'est un véhicule très polyvalent et son équipement de série est assez complet. Il y a beaucoup d'espaces de rangement intérieur et même une petite cachette secrète située derrière l'écran du système d'info divertissement. C'est peut-être insignifiant pour la majorité des gens, mais c'est un détail qui fait toute la différence pour moi. C'est un véhicule qui nous met rapidement en confiance.

 

Le prix

 

Le modèle que j'ai mis à l'essai cette semaine était une version RS qui se situe en milieu de gamme avec un prix de départ de 53 043 $. Toutefois, si votre budget est plus serré, il y les versions LS, LT et True North qui sont plus abordables avec un prix de départ respectif de 41 748 $, 46 048 $  et 51 548 $. En revanche, si votre budget est plus flexible, il y a les versions Premières et High Country à partir de 57 548 $ et 62 548 $.

 

Le mot de la fin

 

En temps normal, j'aurais tendance à vous dire que le Chevrolet Traverse est un excellent compromis entre un Tahoe et un Equinox, mais ça serait injuste de le qualifier ainsi, car c'est loin d'être un compromis. Voyons-le plutôt comme un véhicule équilibré et idéal pour les petites familles comme les grandes. En fait, le Chevrolet Traverse est ce qui se rapproche le plus d'une minifourgonnette chez Chevrolet et je ne dis pas ça en mal, bien au contraire. Il ne faut pas oublier que le VUS du constructeur américain demeure nettement plus polyvalent qu'une minifourgonnette grâce à sa garde au sol élevée et sa capacité de remorquage qui peut aller jusqu'à 5 000 livres. Ainsi, on pourrait décrire rapidement le Chevrolet Traverse comme un grand VUS polyvalent et abordable qui s'adresse aux familles et aux adeptes de plein air.

 

Jean-Sébastien Poudrier

ajax loader2
Promotions
financement bouton